Edito : Février 2014

logo_10 ans

« La bonne manière de prévoir l’avenir, c’est de faire une promesse et de la tenir »  (Peter Sloterdijk)

Nous sommes convaincus que la cause d’un Sport Fair Play, comme toutes les grandes causes qui nous sont chères, se doit d’être portée par un activisme positif, mené sur tous les terrains, embrassant tous les champs de compétence, qu’ils soient sportifs, pédagogiques, culturels, sociaux ou encore citoyens. Car à n’en pas douter, les Valeurs d’éthique sportive se veulent indéniablement des Valeurs sociétales ; le Fair Play se définissant comme un état d’esprit citoyen.

Mais cet activisme du Fair Play doit inévitablement s’accompagner de relais impliqués et engagés. Car pour atteindre tous les publics en quête de valeurs, le message se doit d’être relayé par des porte-paroles intégrés, actifs et reconnus ; des missi dominici désireux de poser leur pierre à l’édifice d’une société plus empreinte d’éthique ; des relais prompts à s’investir à nos côtés pour un sport plus en harmonie dans une société plus saine.

Enfin, ce message doit être (sup)porté par un symbolisme actif !

« Pour faire avancer l’Inde vers l’Indépendance, Gandhi avait entrepris la Marche du Sel ; pour défendre le monde libre face au totalitarisme, Kennedy s’était rendu au pied du mur de Berlin pour dire « ich bin ein Berliner » ; quand il fallut défendre les droits civiques des Noirs, Martin Luther King n’a pas fait un rapport, mais un rêve » (Eric Meyer ; Geo, voir le monde autrement).

Nous n’avons pas la prétention d’être à la mesure de ces personnages mythiques ; nous partageons pourtant passionnément le besoin de symboles.

Je le disais « activistes du Fair Play » nous le sommes et le revendiquons car comme écrivait le philosophe Peter Sloterdijk ; « La bonne manière de prévoir l’avenir, c’est de faire une promesse et de la tenir ».

Philippe Housiaux,
Président du Panathlon Wallonie-Bruxelles